Ma p'tite cantine

28 avril 2015

Rôti de porc braisé aux tomates et fenouil

Je vous l'ai déjà avoué ici (clic) lors de la diffusion de ma recette de "salade de fenouil aux pamplemousses", voilà un légume que je cuisine rarement et je vous avais promis d'essayer la version "cuit" à la cantine. Voilà qui est fait !

J'ai déniché cette recette sur le blog "La Table en Fête" (ici) et tout le monde a apprécié, j'ai juste remplacé les oignons par une botte d'oignons nouveaux et le bouillon de poule par du bouillon de boeuf; à ma grande surprise, personne n'a essayé de trier les petits morceaux de fenouil. Il faut dire que j'ai triché un peu en passant un p'tit coup de mixer plongeant dans la sauce...la plupart des enfants ont redemandé des pâtes avec de la sauce dessus...

Ingrédients : pour 6 pers : 1 rôti de porc de 1kg500- 1 botte d’oignons nouveaux- 6 gousses d’ail- 1 boîte de tomates pelées (ou 5 tomates fraîches)- 1 bulbe de fenouil- 10cl de vin blanc- 25cl de bouillon de bœuf- sel et poivre- 3 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Préparation et cuisson : 2h

*Éplucher et hacher l’ail. Éplucher et émincer les oignons nouveaux et le fenouil.

*Hacher grossièrement les tomates en boîtes ou, si vous utilisez des tomates fraîches, les couper en gros dés.

*Faire chauffer l’huile dans une cocotte ; y faire dorer le rôti de tous les côtés.

*Enlever le rôti et le déposer dans un plat allant au four. Faire rissoler l’ail, les oignons, le fenouil et les tomates dans la cocotte ; ajouter le vin blanc et laisser réduire un peu ; ajouter le bouillon, saler et poivrer ; verser ce mélange sur le rôti et mettre cuire à four moyen 150° (th 5) pendant 1h45min.

*Servir bien chaud avec des pâtes fraîches ou une purée de pommes de terre.

008 (1024x768)

En attendant les petites pommes de terre nouvelles à un prix plus abordable, j'ai servi ce rôti avec des coquillettes.

Posté par caillebotte à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


26 avril 2015

Menu de la cantine

C'est reparti pour une dernière longue ligne droite jusqu'en juillet avec pour commencer, un mois de mai plutôt allégé....

Première, deuxième et troisième semaines raccourcies avec le 1er mai, le 8 mai et l'Ascension; la quatrième semaine, la seule "entière", je n'aurai que les maternelles -enfin c'est déjà pas mal pour m'occuper- à déjeuner car les cycles 2 et 3 seront en classe découverte dans le Massif Central. Quant à la dernière semaine, elle sera aussi diminuée avec le lundi de Pentecôte! Il restera ensuite 5 semaines avant de voir arriver les grandes vacances.

faim2

Semaine du 27 au 30 avril 2015

LUNDI

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Concombres à la crème

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Rôti de porc braisé aux tomates et fenouil *

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Coquillettes

Flan au caramel

MARDI

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Carottes et céleri râpés

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Pavé de colin à l'estragon (la recette ici)

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Riz bio aux oignons nouveaux

Fromage

Pomme

JEUDI

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Boulgour au surimi

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Steak de dinde

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Haricots verts

Yaourt nature

* La recette pour bientôt !

bonjour il pleut

Posté par caillebotte à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 avril 2015

Pain aux canneberges et pain aux noix et raisins secs

Pour attendre jusqu'à dimanche et la diffusion du menu de la semaine prochaine -eh oui, les vacances c'est bien joli, mais il faut peut être penser à reprendre le travail- et également pour utiliser le reste de levure fraîche que j'avais dans le frigo, je continue dans la boulange !

J'ai essayé de réaliser un pain aux canneberges: avec les homards (ben oui, on ne se refuse rien), c'est une des spécialités canadiennes que j'adoooooooooooore et que je déguste à volonté dès que je rends visite à ma grande soeur (trois fois en....presque 40 ans, c'est pas souvent...). Je n'ai pas réussi à obtenir exactement le même résultat mais je suis assez contente quand même.

Du coup, comme j'avais assez de pâte, j'ai fait deux sortes de pain: un aux canneberges et un aux noix et raisins secs.

Ingrédients: pour deux pains: 450g de farine- 30g de levure fraîche de boulanger- 25cl de lait tiède- 1cuillère à café de sel fin- 1 oeuf- 60g de noix hachées- 40g de raisins secs- 60g de canneberges séchées.

Préparation et cuisson: 10 min + 2 x 1h de pousse + 30 min de cuisson

* Délayer la levure dans le lait tiède.

* Dans un grand saladier, mélanger la farine et le sel; ajouter le lait à la levure et l'oeuf battu. Malaxer du bout des doigts jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. Pétrir pendant 5 min.

* Mettre en boule, couvrir d'un linge et laisser pousser 1h dans un endroit tiède; la pâte doit doubler de volume.

* Écraser la pâte pour la faire retomber; diviser en deux pâtons et ajouter dans l'un, les canneberges et dans l'autre les noix et les raisins secs.

* Reformer en boule ou en boudin, poser sur une plaque allant au four recouverte de papier cuisson et laisser pousser de nouveau à couvert pendant 1h.

* Cuire à four chaud th 7 (200°) pendant 30 min.

002 (1024x631)

Posté par caillebotte à 16:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 avril 2015

Longuets

Ces vacances de printemps sont l'occasion de me lancer dans la boulange; je devais tester des moules très anciens reçus en cadeau de Noël (merci mon beau-frère Jacques), des moules à longuets achetés sur le célèbre site de petites annonces à un boulanger partant à la retraite.

010 (1024x916)

Mon Larousse gastronomique donne cette définition du longuet "Petit pain sec, long et cylindrique, cuit dans un moule en forme de gouttières. Sa composition(un peu de matière grasse et de sucre) et sa cuisson à four doux lui donnent sa friabilité caractéristique et lui assurent une bonne conservation". Les longuets -sorte de gros gressins- étaient très populaires avant la 1ère guerre mondiale. Bien que je sois née beaucoup plus récemment ... je me souviens bien de ces petits pains qu'on trouvait encore chez le boulanger en sachet de 10 ou 12 quand j'étais petite.

J'ai retrouvé sur le net quelques traces de cette spécialité, il semblerait qu'elle ait été inventée par Edmond Longuet vers 1900.

487367erte1900

tarifs-roger-1960

La recette que je vous transmets date des années 1950; c'est celle que réalisait Jean, le frère de mon beau-frère, qui était apprenti boulanger.

Ingrédients: pour 24 longuets: 600 gr de farine- 125 gr de beurre- 10 gr de sel- 10 gr de sucre- 10 gr de levure- 425 gr eau.

Préparation et cuisson: 15min + 1h30 de pousse + 20 à 25 min de cuisson

* Couper le beurre en petits morceaux.

* Délayer la levure dans une partie de l’eau tiédie.

* Dans un grand saladier, mettre la farine, ajouter le sel et le sucre et faire un puits, ajouter la levure et l’eau et mélanger pendant 45 sec. Ajouter le beurre et pétrir encore 30 sec. Prolonger le pétrissage si le beurre n’est pas bien mélangé.

* Déposer la pâte dans un récipient creux fariné et recouvrir d'un linge; laisser gonfler pendant 30 min.

* Déposer la pâte sur le plan de travail fariné, aplatir légèrement, ramener les deux côtés de la pâte au milieu, souder en appuyant avec la paume de la main et façonner pour former un boudin; couper des pâtons de 55 gr environ.

* Façonner les pâtons en boudin de la longueur des moules et les déposer dans les moules graissés au préalable. Laisser pousser encore 1h.

002 (768x1024)

* Préchauffer votre four à 240° avec dans le bas du four un plat métallique pour faire de la vapeur d’eau. Verser un verre d’eau dans le plat métallique et cuire les longuets pendant 20 à 25 min.

* Démouler dès la sortie du four et laisser refroidir sur une grille.

006 (707x1024)

N'ayant que 10 empreintes à longuets dans mon moule, j'ai réalisé un pain de mie avec le reste de la pâte. Et vous allez me dire: "je fais comment moi, si je n'ai pas ces fameux moules ??" Vous pouvez utiliser des moules à éclairs (s'ils sont assez profonds) ou alors, des moules à cake (pour apéritif) à usage unique comme ça (vu sur ce site)

ar-moules-a-cake-en-papier-x-50-1513

 

Posté par caillebotte à 12:03 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 avril 2015

Chayotes (ou christophine) farcies

Ce sont les vacances, et avec ces températures digne d'un mois de juillet, j'ai eu envie de cuisiner "exotique" !

Il y a longtemps (plus d'une vingtaine d'années), j'ai eu la chance d'aller passer quelques jours sous le soleil de la Guadeloupe et j'ai gardé un excellent souvenir culinaire des christophines farcies. J'ai essayé de faire comme ce que j'avais dégusté mais mon souvenir était meilleur...peut être parce que les ingrédients que nous avons chez nous ne sont pas semblables à ceux de "là-bas". N'empêche que malgré tout, nous nous sommes régalés.

Ingrédients: pour 4 pers (ou deux gourmands): 2 christophines (chayote)- 200g de viande hachée (du porc pour moi)- une dizaine de cives ou une botte d'oignons nouveaux- 2 gousses d'ail- quelques branches de persil- du piment de Cayenne- sel- poivre- fromage râpé -chapelure- huile d'olive pour le plat.

Préparation et cuisson: 1h20

* Couper les christophines en deux et enlever le "noyau".

003 (1024x768)

* Les faire cuire à l'eau bouillante salée pendant 15 à 20 min; égoutter et laisser refroidir.

* Éplucher et hacher l'ail; éplucher et couper et émincer les cives.

* Évider les christophines en prenant soin de ne pas abîmer la peau. Mixer la pulpe; ajouter la viande hachée, l'ail, les cives, le persil et le piment de Cayenne; saler et poivrer.

* Garnir les peaux de christophines avec cette farce et disposer dans un plat allant au four. Parsemer de fromage râpé et de chapelure.

* Cuire à four chaud th 6 (180°) pendant 25 min.

008 (754x1024)

Bon, on a laissé la peau ! je ne savais pas si ça se mangeait...Sicacoco qui passe la moitié de l'année en Guadeloupe ou Benjamin qui connaît parfaitement la Guyane pourront peut être m'éclairer ??

Posté par caillebotte à 11:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,



12 avril 2015

Quiche au chèvre et surimi

Pas de menu ce dimanche, ce sont les vacances de printemps et sur le coup, j'allais oublier de vous donner la recette promise cette semaine! encore une que j'avais déjà réalisée avant la création de ce blog, les CM2 actuels en PS à l'époque ne s'en souvenaient même pas -c'est normal je crois...

Comme d'habitude, pas besoin de les motiver pour manger ce style d'entrée: tout ce qui est quiche, pizza, tarte salée...ça passe comme une lettre à la poste! sauf, peut être quelques uns qui ont tendance à vouloir laisser le "trottoir" !

Ingrédients : pour 8 pers : 1 pâte brisée- 3 œufs- 20cl de lait- 20cl de crème fraîche- 200g de surimi en bâtonnets (ou râpé)- 1 bûche de fromage de chèvre-2 pincées de curry en poudre- sel et poivre.

Préparation et cuisson : 50 min

*Dans un saladier, battre les œufs avec le lait et la crème fraîche ; ajouter le surimi coupé en petites rondelles et le curry. Saler et poivrer. Allumer le four th 7 (180°)

*Étaler la pâte dans un moule à tarte. Verser le mélange œufs/surimi.

*Couper le fromage de chèvre en tranches (1/2 cm d’épaisseur environ) ; disposer ces tranches sur la tarte en les enfonçant un petit peu.

*Faire cuire pendant 40 min.

001 (1024x765)

Pour les intolérants au lactose comme Clémence (MS), j'ai remplacé la crème fraîche par de la crème de soja et le lait par du lait de riz.

2Zy5Ju-uiiPSBVPdY0qt6YVhwIM

Posté par caillebotte à 11:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 avril 2015

Cantine'Quiz

musical-notes-transparent-background-music-notes

Entre les deux mon coeur balance, je ne sais pas laquelle aimer (préférer) des deux ... entre la Normande ou la Bretonne.

Le sujet du quiz de cette semaine, c'est l'andouille que je n'ai encore jamais osé proposer à la cantine; c'est pourtant bien bon ! mais s'il fallait que j'en explique la composition, ça en dégoûterait plus d'un...

J'avais donné un choix de quatre villes pour deux bonnes réponses et aucune équipe n'a trouvé les deux; c'était soit l'une soit l'autre. Maxence A. (CM2) était perplexe: il connaissait bien Vire mais pensait que c'était une rivière (c'est vrai) ou de la crème (il regarde trop la pub à la télé...). Et preuve que mes quiz laissent des traces, tous se souvenaient qu'à Guérande, il y a du sel (cf quiz ici)

L’andouille est la spécialité de quelles villes ? (deux réponses possibles)

*  Vire

*  Guémené

*  Vierzon

*  Guérande

Le mot "andouille" désigne une charcuterie composée de la ventrée complète de porc : gros intestin (40 % environ), intestin grêle (environ 43 %), estomac (environ 17 %) sans adjonction de gras ni liants, avec addition de sel, poivre, épices et aromates. Expliqué comme ça, c'est sûr que personne veut goûter...

andouille de guémené

La Bretonne d'abord: l'andouille de Guémené -Guémené sur Scorff dans le Morbihan- se présente comme une andouille d'une soixantaine de centimètres de longueur et de 6 à 8 centimètres de diamètre. Elle se distingue par la disposition en cercles concentriques des intestins utilisés pour sa fabrication et par sa couleur extérieure noire, traditionnellement due à la fumaison.

andouille vire

La Normande: l'andouille de Vire se compose de la ventrée complète de porc, sans adjonction de gras. Les lanières de boyaux sont montées, après avoir été nettoyées, découpées, salées et laissées à macérer plusieurs jours. Le fumage dure plus d’un mois. Après le fumage, les andouilles sont dessalées environ vingt-quatre heures à fin de réhydratation avant d’être mises sous filet puis cuites à l’eau ou au court-bouillon environ six heures. Finie, elle est moins longue que sa copine Bretonne, 25 à 30 cm et un peu moins grosse: diamètre de 4 à 6 cm .La teinte noire, naturelle, provient aussi du fumage.

On distingue également d'autres sortes d'andouilles suivant la localité et le mode de fabrication: l'andouille de Jargeau (Loiret), du Val-d'Ajol (Vosges), de Charlieu (Loire), de Baye (Finistère)...

private-category-smiley-pouffe-rire-img

Le mot "Andouille" est aussi utilisé pour définir une personne idiote qui a commis une imbécillité. C'est, avec un petit côté familier et affectueux, le synonyme d'imbécile, guignol, idiot, sot, etc. Je dois avouer que je l'emploie assez souvent envers certains qui font.....l'andouille à Ma P'tite Cantine; c'est mon expression favorite !

5a68a571

Posté par caillebotte à 18:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 avril 2015

Menu de la cantine

faim2

Semaine du 7 au 10 avril 2015

MARDI

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Champignons sauce cocktail

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Rôti de porc charcutière (la recette ici)

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Mojettes

Petit suisse

Pain au lait

JEUDI

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Quiche au chèvre et surimi *

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Poulet aux oignons

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Chou braisé

Crème dessert

VENDREDI

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Salade de betteraves et pommes

LOGO_FAITMAISON_fondsombre Lasagnes au poisson et épinards (la recette ici)

Yaourt nature

* La recette pour bientôt !

79aef543

Posté par caillebotte à 11:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 avril 2015

Sablés fourrés aux figues

En attendant le menu de la semaine prochaine que je vous transmettrai demain, un petit bonus.

J'ai déniché cette idée sur le joli blog "Saines gourmandises" (ici) et je l'ai un peu adaptée à ma façon. Les sablés fourrés aux figues, une grande marque de gâteaux (de notre région d'ailleurs) les a rendu célèbres. La recette est inspirée de celle des Cuccidati, petits biscuits Siciliens préparés souvent à l'occasion des fêtes de Noël ou de Pâques.

Ingrédients: pour environ 16 biscuits: Pour la pâte sablée: 250g de garine- 8 cuillères à soupe d'huile d'olive Bio- 4 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger- 4 cuillères à soupe de sucre roux- 4 cuillères à soupe d'eau- 1 pincée de sel. Pour la pâte de figues: 250g de figues moelleuses (plus facile à mixer)- 1 cuillère à soupe de vanille liquide- 1 cuillère à soupe de miel.

Préparation et cuisson: 20min + 30min de pose + 25min de cuisson

* Mélanger la farine, le sel et le sucre; faire une fontaine et ajouter en même temps, l'huile d'olive, l'eau de fleur d'oranger et l'eau.

* Mélanger en travaillant le moins possible pour obtenir une pâte bien homogène. Laisser reposer au frais 30 min.

* Pendant ce temps, couper les figues en petits dés; les mixer finement avec la vanille liquide et le miel.

* Sortir la pâte du frigo et l'étaler pour obtenir un rectangle (environ 20cm x 40cm). Déposer la pâte de figues au milieu.

001 (1024x725)

* Rabattre les bords de la pâte sur les figues et rouler un peu de façon à former un boudin; couper ce boudin en tronçons de 4/5 cm.

* Déposer les biscuits sur une plaque recouverte de papier cuisson et cuire à four chaud th 6 (180°) pendant 25min.

022 (768x1024)

C'est très bon mais je ne suis qu'à moitié satisfaite; je les ai fait trop gros et peut être aussi un peu trop cuire. Je rectifierai le tir pour le prochain essai.

dafa4948

Je suis hyper en retard...je crois que tous les oeufs vont être trouvés et ramassés !

Posté par caillebotte à 11:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 avril 2015

Cantine'Quiz

Pour cette semaine, un quiz qui n'a aucun rapport avec le menu ni avec les recettes que je propose à Ma P'tite Cantine! la plupart des enfants ne connaissant pas le "sujet", ils n'avaient pas la moindre idée non plus de la réponse et seulement deux équipes sur six ont trouvé. Le nom de ces bonbons les a bien fait rire!

Les bêtises (bonbons à la menthe) sont la spécialité de quelle ville ?

*  Cancale

*  Cambrai

*  Caen

betises-de-cambrai

Ahhhhhhhhhhhhhh, les bêtises de Cambrai, comme c'est bon ! les enfants regrettaient d'ailleurs que je leur en n'ai pas acheté mais j'en n'ai pas trouvé, ce n'est pas vraiment de notre région...C'est une friandise aromatisée à la menthe et rayée de sucre caramélisé. Les bêtises ont la forme d'un petit coussin et sont une des confiseries traditionnelles les plus connues. Deux fabricants perpétuent la tradition de la Bêtise de Cambrai et s'en disputent la paternité : les confiseries Afchain et Despinoy.

605-0w300h300__Confiserie_Afchain_Betises_Cambrai   bl_1236580_image1

Et d'ailleurs, savez-vous pourquoi ce délicieux bonbons se nomme "bêtise" ? Leur invention résulterait d'une erreur de manipulation, une "bêtise".

Voici la version Afchain : « Vers 1830, Émile Afchain, apprenti confiseur chez ses parents, fait une erreur en préparant les berlingots de la semaine à venir : il y laisse tomber accidentellement de la menthe, et n’en dit mot. Pour camoufler sa maladresse, il tire sur la pâte jusqu'à ce qu'elle blanchisse. » Ses parents les mettent en vente le dimanche suivant comme d’habitude. La semaine suivante les clients redemandent de ces berlingots qui avaient si bon goût. Les parents récupèrent la bêtise de leur fils, lui demandent sa recette et la commercialisent. Émile créera plus tard officiellement les Bêtises de Cambrai.

Sur ce, je ne prendrai parti ni pour l'un, ni pour l'autre: la revendication de la paternité de cette invention a donné lieu à un procès et à un subtil compromis en 1889 : Afchain est reconnu comme « seul inventeur  » et Despinoy comme « créateur ».

ox03oj5u

Posté par caillebotte à 20:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]