Ma p'tite cantine

22 avril 2014

Salade Coleslaw

Une classique parmi les classiques que je n'avais encore pas proposée à Ma P'tite Cantine: la salade Coleslaw, très populaire en Amérique du Nord, composée principalement de chou cru râpé auquel on ajoute selon les versions des carottes, des oignons, des pommes.....

Son origine serait Hollandaise: fondateurs de l'état de New-York, ceux-ci cultivaient des choux à proximité du fleuve Hudson et les préparaient sous forme de salade de choux râpés appelée « koolsla » (kool signifie chou et sla signifie salade). Le terme « koolsla » s'est anglicisé en « coleslaw ». (source Wiki...)

J'ai eu un succès disont "moyen"; les enfants ont quant même, pour la plupart, terminé leur assiette; certains en ont redemandé, certains évidemment ont trié les raisins secs...Pour ma part, j'ai trouvé cette salade excellente: Régis est ses collègues de l'ESAT m'ont fourni des choux pointus bien tendres pour la réaliser.

Ingrédients : pour 4 pers : 250g de chou blanc- 250g de carottes- 3 cuillères à soupe de mayonnaise- ½ yaourt nature- 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre- 1cuillère à soupe de sucre en poudre- sel- poivre.

Préparation (pas de cuisson) : 15 min

* Éplucher et râper les carottes.

* Émincer finement le chou (au couteau ou au robot).

* Préparer la sauce : dans un bol, ajouter le yaourt, le vinaigre de cidre et le sucre en poudre à la mayonnaise ; bien mélanger, rectifier l’assaisonnement si besoin.

* Ajouter la sauce sur les légumes ; bien mélanger et conserver au minimum 1h au frais avant de servir.

003 (1024x768)

Vous pouvez ajouter comme moi des raisins secs et quelques feuilles de salade ou bien des noix, des pignons de pin, un oignon ou une pomme verte coupée en petits dés.

Posté par caillebotte à 18:10 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 avril 2014

Menu de la cantine

faim2

Semaine du 22 au 25 avril 2014

MARDI

Salade Coleslaw *

Jambon braisé

Gratin Dauphinois

Yaourt nature

JEUDI

Taboulé

Boeuf bio aux carottes

Fromage

Compote de pommes

VENDREDI

Concombres sauce crudités

Dos de colin à l'oseille (la recette ici)

Blé

Petit suisse aux fruits

Saucisson au chocolat (la recette ici)

* La recette pour bientôt !

VLLzfg3Z0lK8qvK7-qSmF8Q1kWY

Posté par caillebotte à 10:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

19 avril 2014

Daube de boeuf au chocolat

Cette année, pas de jolie petite entrée (comme ici en 2010) ou de dessert de fêtes (comme ici en 2011) faute de temps! j'ai de plus en plus d'enfants inscrits à la cantine, surtout des maternelles: hier, ils étaient 30 grands et 30 petits dont 3 qui ont fait leur rentrée depuis peu alors il ne faut pas avoir les deux pieds dans le même sabot. En revanche, la semaine prochaine comme jeudi la classe de Raphaël sera en visite au collège -ils y déjeuneront- j'aurai un peu de temps pour leur préparer du saucisson au chocolat pour vendredi!

Alors comme vous pouvez le constater, la recette de daube de boeuf "de Pâques" promise sur le menu de la cantine dimanche dernier s'est transformée en daube de boeuf au chocolat! ce n'est évidemment pas une erreur de ma part mais encore et toujours une astuce pour ne pas "annoncer la couleur" dès le début de semaine. Je n'ai dévoilé la composition de la sauce qu'en fin de repas. Ça faisait longtemps que j'avais l'intention de préparer cette recette et l'occasion était toute trouvée; tout le monde a bien aimé surtout avec les tagliatelles! En fait, c'est un Bourguignon auquel on ajoute du chocolat.

Ingrédients : pour 4 pers : 700g de bœuf à braiser (gîte, paleron, basse côte, collier)- 150g de lardons fumés- 1 oignon- 2 gousses d’ail- 1 bouteille de bon vin rouge- 50cl de bouillon de bœuf- 2 cuillères à soupe de farine- 4 cuillères à soupe d’huile (ou 50g de margarine)-  5 carrés de chocolat noir- thym-laurier- sel et poivre.

Préparation et cuisson : 2h + 1 nuit de marinade

* Faire mariner la viande pendant une nuit avec le vin rouge, thym et laurier.

* Éplucher et hacher l’ail et l’oignon.

* Égoutter la viande et garder la marinade.

* Dans une cocotte, faire rissoler la viande dans l’huile bien chaude, ajouter les lardons, l’ail et l’oignon hachés ; laisser roussir quelques minutes en remuant puis ajouter la farine ; bien mélanger, verser la marinade et le bouillon de bœuf, saler, poivrer, amener à ébullition puis laisser mijoter à feu doux pendant 1h45.

* En fin de cuisson, ajouter le chocolat en remuant ; servir accompagné de tagliatelles à l’huile d’olive.

006 (1024x768)

La photo n'est pas encore formidable, j'ai fait vite....

Pour une version plus festive de la recette, vous pouvez ajouter des zestes d’orange et des cèpes poêlés.

LJ7_m8JzCKdRUecKwVbASSTxaLI

Et toujours plein de jolies créations chez Marie-Christine (ici)

Posté par caillebotte à 11:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 avril 2014

Cantine'Quiz

A l'approche des fêtes de Pâques, j'ai décidé d'adapter le quiz avec des expressions de circonstances. A ma grande surprise, aucun des enfants ne connaissaient celle se rapportant au chocolat et seulement trois équipes sur cinq ont bien répondu à l'autre.

Que signifie l’expression « se faire sonner les cloches » ?

*  se faire disputer

*  recevoir des compliments

Que signifie l’expression « être chocolat ?

*  être attrapé, dupé

être chouchouté, cajolé

partit1     28081

"On va se faire sonner les cloches" c'est tout d'abord une chanson de Fred Adison (ici), bon d'accord elle date de...1937 et c'est aussi le titre d'un film sorti lui en ...1950, c'est un peu plus récent!

Et c'est aussi une expression qui signifie se faire disputer sévèrement, fortement originaire probablement du 17ème siècle. Une grosse cloche qui sonne, cela produit un son puissant, assourdissant même si on en est très proche. C'est à la fois l'image de cette puissance qu'on retrouve dans l'expression avec le qualificatif "fortement" ou "violemment"(et le pluriel "les cloches" en accentue encore l'ampleur), mais aussi celle de la frappe, puisque le battant de la cloche tape sa paroi lorsqu'elle sonne et la réprimande peut être vue comme une frappe verbale.

Capture-d’écran-2011-10-03-à-12

Pour la seconde expression, personne parmi les enfants ne savaient ce que signifiait "être chocolat"! c'est être trompé, dupé, s'être fait avoir. Dans mes recherches, j'ai retenu deux origines possibles pour l'expliquer:

La première serait due, à la fin du 19ème siècle, aux clowns Footit et Chocolat, le deuxième ayant le surnom de Chocolat parce qu'il était de race noire, d'origine cubaine (le terme 'chocolat' désignait déjà les noirs avant 1880). Comme, dans leurs sketches, il se faisait très souvent mener en bateau par son compère, à chaque fois qu'il se rendait compte avoir été dupé, il disait "je suis chocolat".

La deuxième viendrait des joueurs de bonneteau, cet attrape-nigaud, jeu de trois cartes que le bonneteur mélange après les avoir retournées, le joueur devant deviner où se trouve une de ces cartes (il en existe aussi la variante où un objet est caché sous un gobelet retourné parmi trois que le bonneteur mélange).
C'est grâce à un compère du bonneteur qui "gagnait" régulièrement, que les joueurs étaient incités à tenter leur chance et à se faire plumer.
Le rôle de ce compère était de "faire le chocolat", c'est-à-dire de jouer l'appât, la "sucrerie" qui attire le nigaud. Par extension, "le chocolat" était le joueur ainsi pris dans la nasse et trompé par les tricheurs.

Alors maintenant, vous savez à quoi vous en tenir: attention de ne pas être chocolat sinon vous vous ferez sonner les cloches!

120402_yEnAUnQuiVaSeFaireSonnerLesCloches

Posté par caillebotte à 18:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 avril 2014

Menu de la cantine

faim2

Semaine du 14 au 18 avril 2014

LUNDI

Salade Savoyarde

(lardons-noix-croûtons-emmental)

Blanquette de saumonette (la recette ici)

Pommes de terre vapeur

Cornet de glace

MARDI

Salade de betteraves et pommes

Porc au caramel (la recette ici)

Riz Thaï bio

Fromage

Banane

JEUDI

Boulgour au surimi

Cuisse de dinde au four

Petits pois

Fromage blanc vanille

VENDREDI

Salade de tomates et oeufs durs

Daube de boeuf de Pâques bio *

Tagliatelles

Yaourt aux fruits

* La recette pour bientôt !

imagesCAZ1U4ST

Posté par caillebotte à 10:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :



10 avril 2014

Cantine'Quiz

ordralfabetix    ielosubmarine

Du poisson, il y en a généralement une fois par semaine à la cantine et contrairement à ce que pensent certains petits, ce n'est pas moi qui le pêche ! ce mardi, c'était donc "jour du poisson" et "jour des questions" comme disent Sandrine (la grande) et les enfants; du coup, ils se dépêchent pour pouvoir répondre tranquillement au fameux questionnaire et écouter mes explications. J'ai donc choisi deux expressions avec le mot poisson; à la première, tout le monde a trouvé mais à la deuxième, deux équipes seulement ont bien répondu.

Que signifie l’expression « finir en queue de poisson » ?

*  finir d’une belle manière

se terminer brutalement, d'une manière décevante

Que signifie l’expression « noyer le poisson» ?

*  embrouiller, embobiner quelqu’un

*  expliquer, démêler un problème, une énigme

1270079

L'expression "finir en queue de poisson" fait référence à un marin qui après plusieurs mois de navigation en solitaire aurait aperçu une magnifique jeune femme sur le rivage. Il s'empressa de plonger pour la rejoindre mais découvrit avec déception une queue de poisson, c'était une sirène. En 1833, Balzac l'a remise au goût du jour dans "Ferragus, chef des dévorants" : "Quelques rues (de Paris), ainsi que la rue Montmartre, ont une belle tête et finissent en queue de poisson".

A ne pas confondre avec "faire une queue de poisson" (lorsque vous êtes au volant d'une voiture et que vous voulez essayer d'envoyer un cycliste dans le décor) qui est une comparaison avec le mouvement ondoyant de l'animal qui nage.

100-poissons2

Le sens du verbe 'noyer' est très clair : il permet de provoquer l'asphyxie d'un être vivant en le plongeant dans un liquide.
Et pourtant, si vous essayez de noyer un poisson en lui enfonçant la tête dans l'eau, vous vous fatiguerez certainement avant lui.
Cette expression est donc plutôt bizarre.

Si l'expression "noyer le poisson" avec son sens actuel, créer la confusion, embrouiller les choses date des années 1930, dès la fin du 19ème siècle, les pêcheurs l'utilisaient pour décrire la manoeuvre qui consiste, une fois le poisson ferré, à le faire alternativement sortir et rentrer dans l'eau de manière à l'épuiser pour qu'il finisse par ne plus opposer de résistance.

3FkEI5SrftXvcJCCumrMJ3Up-ww

Posté par caillebotte à 18:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 avril 2014

Gnocchis sauce aux poireaux, fromage ail et fines herbes

Seconde fois en trois mois que je propose des gnocchis à Ma P'tite Cantine et j'ai eu l'idée de bidouiller une sauce toute simple à base de poireaux, légumes que j'ai toujours un peu de mal à faire manger aux enfants sauf s'il est planqué dans un feuilleté avec du jambon ou bien dans une soupe. La sauce au fromage ail et fines herbes aidant, ça n'a pas trop mal fonctionné ma foi! j'ai encore triché en utilisant des gnocchis prêts à cuire faute de temps pour les préparer "maison". En plus, j'avais les petits pots de crème vanille à faire pour le dessert d'aujourd'hui et aussi aller passer la visite médicale bisannuelle...

dites33

J'ai servi ces gnocchis en accompagnement de steak de dinde mais on peut aussi les déguster en plat principal pour un soir.

Ingrédients : pour 3/4 pers : 1 paquet de gnocchis (400g pour un accompagnement, 800g pour un  plat principal)-  3 poireaux- 20cl de crème fraîche- 200g de fromage ail et fines herbes- 50g de beurre (ou margarine)- sel et poivre.

Préparation et cuisson : 30 min

* Éplucher et émincer les poireaux (blanc et vert).

* Faire fondre la matière grasse dans une poêle ; y faire rissoler les poireaux pendant 20 min ; saler et poivrer.

* Pendant ce temps, cuire les gnocchis à l’eau bouillante salée, quelques minutes suffisent ! dès qu’ils remontent, c’est cuit ; égoutter.

* Mélanger la crème fraîche et le fromage ; ajouter ce mélange aux poireaux ; laisser fondre à feu doux. Napper les gnocchis de cette sauce et servir bien chaud.

001 (1024x768)

Posté par caillebotte à 18:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 avril 2014

Menu de la cantine

faim2

Semaine du 7 au 11 avril 2014

LUNDI

Macédoine de légumes et tomates

Steak de dinde

Gnocchis sauce aux poireaux, fromage ail et fines herbes *

Fromage blanc

MARDI

Duo de saucissons

Pavé de saumon sauce à l'orange (la recette ici)

Haricots verts

Petit pot de crème à la vanille (la recette ici)

JEUDI

Carotte et céleri râpés

Échine de porc sauce charcutière (la recette ici)

Flageolets

Yaourt nature

VENDREDI

Salade de pâtes multicolores au thon

Goulash Hongrois (la recette ici)

Chou braisé

Fromage

Pomme

* La recette pour bientôt !

LsLpGhoC1s6cqL7rgpvfiQwt4o0

 

Posté par caillebotte à 11:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 avril 2014

Gratin de blettes et boulgour au curcuma

Aë, aïe, aïe !! je me suis fait tirer l'oreille...par qui, par Régis pardi! (voir ici) pour avoir publié sa photo sans autorisation...il me réclame des droits à l'image, je vais être ruinée... bon, je plaisante évidemment mais il m'a quand même tiré un p'tit peu l'oreille gauche pour rire!

Alors du coup, il m'a envoyé une super belle photo prise dans les serres de l'ESAT (Établissement et Service d'Aide par le Travail anciennement CAT) en compagnie de son collègue Irénée (qui n'aime pas trop se faire prendre en photo) et à travers les tomates plantées début mars.

P1020076 (1024x768)

Revenons-en à ma recette; je me suis encore une fois inspirée d'une idée trouvée sur un blog: "Cuivre et cumin" (ici); j'ai juste mis un peu moins de blettes car pour une première fois à Ma P'tite Cantine, je ne voulais pas proposer ce délicieux légume en trop grand quantité. Et ma foi, ça n'a pas été trop pire! bon, les enfants ne se sont pas jetés dessus comme ils le font sur les pâtes mais tout le monde (à part 3 maternelles) a fini son assiette et ils ont même été six ou sept (sur 60) à en redemander! il faut préciser (à ma décharge) que j'avais préparé des rillettes de sardines en entrée (les enfants adoooooooooooooorent) et qu'après trois petites tartines de baguettes (deux pour les maternelles), ils avaient déjà bien entamé leur capital "faim"; j'essaierai de nouveau de toutes façons.

003 (1024x768)

Les blettes fournies par Régis et Irénée étaient superbes!

Ingrédients : pour 4 pers : 4 blettes (côtes et feuilles)- 200g de boulgour- 1 oignon- 50g de farine- 50g de margarine (ou beurre)- 50cl de lait- sel- poivre- chapelure- 1 cuillère à café de curcuma.

Préparation et cuisson : 1h

* Couper les côtes de blettes en petits tronçons (2cm) et ciseler les feuilles. Les cuire à l’eau bouillante salée ou à la vapeur pendant 20 min. Éplucher et hacher l’oignon.

* Cuire également le boulgour à l’eau bouillante salée pendant 15 min.

* Faire fondre le beurre dans une casserole ; y faire rissoler l’oignon ; ajouter la farine, bien mélanger et verser le lait petit à petit tout en remuant ; saler et poivrer, ajouter le curcuma.

* Dans un plat à gratin beurré, étaler le boulgour, recouvrir avec les blettes et napper avec la sauce au curcuma ; parsemer de chapelure et de petits dés de beurre (ou un filet d’huile d’olive) et cuire à four chaud th 6 (180°) pendant 25 min.

007 (1024x768)   010 (1024x768)

Pas terrible les photos! pour que ça passe encore plus facilement, j'ai coupé les côtes de blettes en petits dés.

Posté par caillebotte à 11:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 avril 2014

Cantine'Quiz

Le citron sous forme de jus, je l'utilise principalement quand je propose du poisson "tout bête" sans sauce comme aujourd'hui; le sujet du quiz était tout trouvé! seules deux équipes sur cinq ont trouvé les deux bonnes réponses; il faut dire que ma "fausse" proposition à la première question semblait bien authentique!

Que signifie l’expression « presser quelqu’un comme un citron » ?

*  profiter de quelqu’un, abuser

*  demander à quelqu’un de se dépêcher

Que signifie l’expression « en avoir dans le citron » ?

*  être savant, intelligent

*  être ignorant, stupide  

3097484469_1_3_IhbobE00

Presser quelqu'un comme un citron, c'est donc l'exploiter, en profiter. Les agrumes, qu'il s'agisse du citron ou de l'orange, sont très souvent utilisés pour en extraire le jus. Exploiter quelqu'un, c'est en extraire au maximum ce dont on peut profiter sans se préoccuper du reste, tout comme l'écorce du citron est impitoyablement jetée une fois que tout le jus en est extrait.

i0053

Le citron étant une expression familière pour désigner la tête (le cerveau), en avoir dans le citron signifie donc être intelligent, savant et au contraire, ne rien avoir dans le citron, être ignorant, stupide.

citron-presse

Je terminerai par cette citation de Pierre Dac qui m'a inspiré pour ma fausse proposition à la première question:

"Plus un citron est pressé, plus il se dépêche.."

607171b7

Posté par caillebotte à 18:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]



Fin »