10 février 2013

Menu de la cantine

faim2

Semaine du 11 au 15 février 2013

LUNDI

Salade de betteraves et pommes

Échine de porc laquée au miel*

Riz basmati bio

Yaourt nature

MARDI

Radis noirs et roses

Chipolata de dinde

Flageolets

Gaufre de Mardi Gras*

JEUDI

Soupe aux vermicelles

Paupiette du pêcheur

Flan de poireaux

Fromage

Banane

VENDREDI

Salade composée

(endives-noix-bleu d'Auvergne-oeufs durs)

Goulash Hongrois bio (la recette ici)

Pommes de terre vapeur

Yaourt aux fruits

* Les recettes pour bientôt !

0126593f

Et puis aujourd'hui, c'est "grand dimanche gras" (dimanche précédant Mardi Gras) et traditionnellement dans notre région l'occasion de préparer les bottereaux (la recette ici) ou les merveilles (la recette ici) en attendant celle des gaufres mardi.

Et c'est aussi le début du Nouvel An Chinois, 2013 est l'année du serpent d'eau.

psq40aDeFqzSFL_zaqoRSzBroNE

Posté par caillebotte à 11:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


09 février 2013

Terrine de lapin aux pistaches

Comme promis jeudi, voilà la recette de la terrine de lapin presque entièrement réalisée par Léa, ma petite stagiaire; je dis presque car je l'ai aidée à couper la viande en lanières pour qu'elle la passe dans le hachoir et je me suis chargée de l'assaisonnement. En dehors du fait que ce n'est pas "physique" comme travail, l'assaisonnement reste malgré tout le plus compliqué à réussir! l'idéal c'est de passer un petit morceau de viande hachée dans la poêle, de goûter et de rectifier éventuellement.

Inutile de vous dire que les enfants ont -pratiquement tous- aimé! quand il s'agit de charcuteries, pas besoin de les motiver! il y en a quand même quelques uns, au grand désespoir de Léa, qui ont trié les pistaches...

Ingrédients : pour une belle terrine : 1 lapin entier- 250g d’échine de porc- 250g de lard gras- 40g de pistaches non salées- 1 œuf- 1 cuillère à soupe de cognac ou d’eau de vie- 1 cuillère à café de quatre épices- 1 oignon- 2 gousses d’ail- 2 pincées de piment d'Espelette- 20g de sel- poivre- quelques brins de persil.

Préparation et cuisson : 3h

* Désosser le lapin ; couper la viande (lapin et porc) en gros dés.

* Éplucher et hacher l’oignon et l’ail. Ciseler le persil.

* Hacher la viande et la mettre dans un grand saladier ; ajouter l’œuf entier battu, le cognac, les épices, les pistaches, l’oignon, l’ail et le persil hachés ; bien mélanger (avec les mains c’est mieux !).

* Remplir une terrine ou un moule à cake avec la préparation.

* Cuire au four th 6 (180°) et au bain-marie pendant environ 2h.

* Laisser reposer au frais au moins 24h avant de déguster.

010 (1024x768)

003 (1024x768)

Nous, pour gagner du temps, on a triché un p'tit peu: on a utilisé de la viande de lapin désossée.

Posté par caillebotte à 13:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 février 2013

Cantine'Quiz

C'est l'entrée d'aujourd'hui, une délicieuse terrine de lapin aux pistaches (la recette samedi) qui m'a inspirée pour le Quiz de cette semaine. Les enfants n'ont pas été vraiment brillants; je ne pensais pas que la seconde question leur poserait des problèmes: aucune équipe n'a trouvé le bonne réponse. En ce qui concerne la première question, une équipe sur quatre a bien répondu (la noix de cajou).

Quel fruit sec est de la même famille que la pistache :

     *   la cacahuète    *    la noix de cajou  *   la noisette         

Le lapin sauvage s’appelle le lapin :

      *   de garenne     *   de rengaine    *   de dégaine  

21735_Anacardiaceae - Pistacia vera

La pistache de la famille des Anacardiacées (comme la noix de cajou, la mangue et le sumac) est une amande charnue, de couleur verdâtre et de saveur douce, logée dans une coque s'ouvrant latéralement quand le fruit est mûr. Elle est utilisé nature ou salée en cuisine dans la confections de pâtés, pâtisseries, salades, tajines et parfume les glaces, crèmes et  flans. Il existe aussi une huile aromatique de pistache.

Comme le kiwi, le pistachier est un arbuste dioïque, c'est à dire qu'il faut planter un pied mâle et un pied femelle pour obtenir des pistaches. J'ai aussi appris en préparant ce Quiz qu'il y avait une espèce de pistachier appelé térébinthe: à l'origine, on fabriquait l'essence de térébenthine avec sa sève.

k1261369

m27ne8f8Venons en au fameux lapin de...garenne bien sûr! là, je vous avoue avoir été surprise; je pensais vraiment que les enfants allaient trouver surtout avec les autres propositions assez fantaisistes. Il a fallu évidemment que j'explique ce que voulait dire ces trois mots: pour garenne et rengaine, c'était assez facile; pour dégaine, j'ai marché d'une allure un peu ridicule entre les tables de la cantine pour mimer la dégaine...Louane (CE2) a sorti: "tu le fais drôlement bien la dégaine, tu peux recommencer??" j'ai dit NON ! ridicule une fois, pas deux.

a0da3194

Posté par caillebotte à 19:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 février 2013

Spaghettis de quinoa au jambon, ricotta et petits légumes

Bon, cette fois, si j'ai intitulé mon plat de lundi "spaghettis de quinoa à ma façon" ce n'était pas pour en cacher la composition, c'était juste parce que ça faisait trop long comme appellation!

C'est la première fois que je propose des pâtes de quinoa; j'ai choisi la version "à la tomate"; il en existe aussi à l'ail et persil et au pesto (vertes), au curry (jaune ocre) et à l'encre de seiche (noires); je trouve toutes ces versions très bonnes; Par contre, ça m'étonnerait que je me risque à préparer des "noires" à la cantine...déjà que, quand je fais une salade de tortis de couleurs, il y en a qui trient et ne mangent que les "nature"....

En tout cas, l'association jambon-ricotta-petits légumes était réussie, pas de restes dans les assiettes! un peu dans la gamelle, j'avais été optimiste sur la quantité.

Ingrédients : pour 2 à 3 pers : 250g de spaghettis de quinoa à la tomate- 125g de dés de jambon blanc- 200g de julienne de légumes surgelées- 2 échalotes- 200g de ricotta- 10cl de crème fraîche- sel et poivre- 3 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Préparation et cuisson : 30 min

* Éplucher et hacher les échalotes.

* Faire chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse ; y faire rissoler les échalotes et la julienne de légumes ; ajouter les dés de jambon ; saler, poivrer et laisser mijoter  doucement pendant 15 min.

* Pendant ce temps, faire cuire les spaghettis dans une grande casserole d’eau bouillante salée ; égoutter.

* Mélanger la ricotta et la crème fraîche ; verser cette préparation dans la sauteuse en remuant.

* Napper les spaghettis avec cette sauce et déguster.

005 (1024x796)

C'est la serviette de table de Corentin (MS) qui a servi de petite nappe pour la photo.

Posté par caillebotte à 19:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 février 2013

Menu de la cantine

faim2

Semaine du 4 au 8 février 2013

LUNDI

Salade de tomates et macédoine de légumes

Spaghettis de quinoa bio à ma façon*

Fromage

Pomme Belchard

MARDI

Salade chinoise aux nems (la recette ici)

Pavé de merlu au four

Épinards sauce Mornay

Fromage blanc

JEUDI

Terrine de lapin aux pistaches*

Steak de dinde

Purée de carottes

Yaourt à la vanille bio

VENDREDI

Velouté de tomates (la recette ici)

Mijoté de boeuf épicé à l'orange (la recette ici)

Céréales gourmandes

Liégeois au chocolat

* Les recettes pour bientôt !

mod_article66464937_5105643e9718a

Posté par caillebotte à 10:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


02 février 2013

Velouté d'endives au Maroilles

Ah, ah, vous vous êtes bien creusé la tête pour savoir ce qu'il y avait de caché derrière "l'appellation" de mon velouté Avesnois sur le menu de la semaine publié dimanche dernier! moi aussi... pour trouver ce titre et ne pas dévoiler tout de suite qu'il s'agissait en fait d'une soupe aux endives et au Maroilles.

maroillescarte-nord-pas-de-calais

     

zoneaocmaroilles

Ce fromage, à l'odeur affirmée, tient son nom d'une petite ville située au coeur du parc naturel régional de l'Avesnois; il est en réalité fabriqué en pays de Thiérache, région située à cheval sur les départements du Nord et de l'Aisne.

Pour en revenir au velouté proprement dit, il n'a pas eu autant de succès que mes soupes "toutes bêtes" aux vermicelles ou aux légumes! mais, je ne me plains pas quand même, tout le monde a goûté et quelques enfants seulement (une petite dizaine) n'ont pas voulu finir leur assiette.

Ingrédients : pour 4 pers : 4 endives- 120g de Maroilles- 80cl de lait- 5cl de crème fraîche- 1 oignon- 20g de beurre ou margarine-  poivre.

Préparation et cuisson : 40 min

* Oter le cône amer à la base des endives ; les émincer finement. Éplucher et hacher l’oignon.

* Faire fondre la margarine dans une casserole ; faire revenir l’oignon sans prendre couleur ; ajouter les endives.

* Verser le lait et la crème fraîche, poivrer et laisser mijoter 30 min en remuant de temps en temps.

* Couper le fromage en petits dés ; l’ajouter dans la casserole et mélanger 2 à 3 min pour le faire fondre ; mixer le tout pour obtenir une crème bien lisse.

* Servir bien chaud.

002 (1024x768)

006 (1024x768)

xu183jj8

Évidemment, si Mathis (GS) n'avait pas sorti bêtement: "on dirait du vomi...." peut être que sa voisine aurait terminé son assiette!!!

Et n'oubliez-pas, aujourd'hui c'est le 2 février

mod_article66465733_5105670b4efb6

Posté par caillebotte à 12:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 janvier 2013

Cantine'Quiz

Clementine2(1)

Ce sont les clémentines, dessert de mardi, qui ont fait l'objet du Quiz de la semaine. La première question était un peu difficile et surtout embrouillante (trois équipes sur cinq ont trouvé la bonne réponse) et la seconde plus facile (seule une équipe n'a pas bien répondu).

La clémentine est un fruit qui vient du mélange de :

    * pamplemousse/orange    * mandarine/citron    * mandarine/orange   

La clémentine comme le citron, l’orange et le pamplemousse sont des :

      *   enclumes     *   agrumes     *   grumes  

clement

La clémentine devrait donc son nom au Frère Clément, un religieux chef de culture dans un orphelinat près d'Oran en Algérie; avec un certain Louis-Charles Trabut (botaniste de son état) il aurait croisé volontairement un mandarinier et un bigaradier; le botaniste a donné le nom de Clémentine au fruit obtenu en l'honneur du religieux.

plan-clem-de-corse

Plus récemment, des études menées par l'INRA de San-Giuliano en Corse ont démontré qu'il s'agissait en réalité d'un hybride entre le mandarinier et l'orange douce. Si vous avez la chance d'en trouver en provenance de ce joli département dans votre magasin, préferez-les aux clémentines d'Espagne ou du Maroc, elles sont bien meilleures mais aussi un peu plus chères!

k6432181   k11844551  k5644783

Et pour en venir à la seconde question, il s'agit bien sûr des agrumes; j'en ai profité pour demander aux enfants s'ils savaient ce qu'était une enclume et des grumes. Maxence A. savait parfaitement bien à quoi servait une enclume; par contre, tout le monde a séché sur les grumes: l'un d'entre eux (je ne sais plus qui...) a  pensé qu'il pouvait s'agir de quelque chose ressemblant aux grumeaux dans une sauce...

Et pour terminer, en souvenir des cours d'Anglais du collège: une jolie petite chanson bien tristounette...

 

mod_article65814433_50fd463f55d43

Posté par caillebotte à 17:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

29 janvier 2013

Gratin de céleri rave et pommes de terre au haddock

Ben voilà, ça a fonctionné! et pour répondre à Sonia qui s'inquiétait dimanche du succès éventuel de ce plat: malgré le fait qu'il y ait eu une grande proportion de céleri rave (2/3 pour 1/3 de pommes de terre) dans ce gratin, ils (même les grands) ont tout mangé; évidemment, je ne l'ai pas claironné à tout va qu'il y avait du céleri: à ceux qui n'avaient pas lu le menu, je leur ai répondu que c'était un gratin de pommes de terre au poisson. Certains ont un peu tiqué sur le haddock, surtout pour sa couleur pas trop pour le goût: du poisson orange, ils n'en mangent pas tous les jours.

Ingrédients : pour 4 pers : 500g de pommes de terre- 500g de céleri rave- 500g de haddock (églefin fumé)- 3 gousses d’ail- 40cl de lait- 25cl de crème liquide- poivre- muscade- 200g de gruyère râpé.

Préparation et cuisson : 1h

* Dessaler d’abord le poisson : mettre le haddock dans une sauteuse, le recouvrir d’eau froide et porter à ébullition ; laisser cuire à feu doux 15 min ; égoutter, enlever la peau et émietter le poisson.

* Éplucher et couper les pommes de terre et le céleri rave en fines tranches. Éplucher et hacher l’ail.

* Faire bouillir le lait avec la crème, assaisonnées de muscade et de poivre ; ajouter l’ail haché. Cuire les légumes dans cette sauce pendant 15 min ; égoutter en conservant le liquide de cuisson.

Dans un plat à gratin beurré, disposer une couche de légume (la moitié), le poisson émietté,  parsemer de fromage râpé et  terminer par le reste de légumes et du gruyère râpé ; verser la sauce de cuisson par-dessus  et cuire à four chaud th 6 (180°) pendant 30 min.

001 (1024x768)

005 (1024x615)

Pas très photogénique mon gratin! donc, contrairement à la recette, on (Léa ma petite stagiaire et moi) a mis plus de céleri que de pommes de terre; en fait, on avait trois énormes céleris alors, on n'a pas eu besoin d'ajouter autant de pommes de terre, ça faisait trop!

Posté par caillebotte à 18:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 janvier 2013

Menu de la cantine

faim2

Semaine du 28 janvier au 1er février 2013

LUNDI

Demi-pamplemousse

Gratin de céleri rave et pommes de terre au haddock*

Yaourt aux fruits

MARDI

Salade de pâtes "torti" aux miettes de surimi

Ragoût de porc au cidre

Poêlée de légumes

Fromage

Clémentine

JEUDI

Velouté Avesnois*

Paupiette de dinde au four

Polenta

Flan au caramel

VENDREDI

Rillettes de sardines

Sauté de veau bio à la Portugaise

Riz nature

Salade verte

Crêpes au Nutella

* Les recettes pour bientôt !

091101091225889328

Posté par caillebotte à 11:51 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

26 janvier 2013

Dos de colin à l'estragon

Encore une préparation que j'ai proposé des tas de fois à la cantine et dont je n'avais pas donné la recette; heureusement que les enfants me le font remarquer parce que, entre les recettes déjà transmises avant la création de ce blog et les autres, j'en perds un peu mon latin! c'est une petite sauce toute simple à réaliser comme d'habitude et tout le monde aime bien. La preuve en est qu'il n'y a pas eu de restes; même la marmite de choux fleurs (j'ai eu pourtant du mal à en faire manger il y a quelques années) a été ratiboisée. J'ai dû aller taper dans notre plat pour satisfaire l'appétit (ou la gourmandise) de deux ou trois enfants. Comme Raphaël (enseignant de cycle 3) était parti en catastrophe (sa petite Lucie avait décidé de venir au monde à l'heure du déjeuner), la quantité de choux fleurs restant dans la poêle même après prélèvement était suffisante pour les adultes présents.

Ingrédients : pour 4 pers : 4 dos de colin (cabillaud ou pavés de saumon)- 25cl de fumet de poisson (préparé avec un petit cube ou un sachet)- 1 petite botte d’estragon frais ou 2 cuillères à soupe d’estragon sec- 2 cuillères à soupe de crème fraîche- 2 échalotes- beurre ou margarine- sel et poivre.

Préparation et cuisson : 15min

* Éplucher et hacher les échalotes ; ciseler finement l’estragon.

* Dans une poêle, faire fondre 30g de beurre (ou margarine) ; y faire cuire le poisson 3 ou 4 minutes (selon l’épaisseur) de chaque côté, saler et poivrer ; réserver au chaud.

* Dans la même poêle, faire rissoler les échalotes à feu doux ; ajouter le fumet de poisson, l’estragon et laisser réduire de moitié.

* Ajouter enfin la crème ; remettre le poisson dans la poêle et laisser cuire encore une minute ; servir bien chaud.

004 (1024x743)

N'ayant trouvé qu'une petite botte d'estragon frais, j'ai mis moitié frais moitié sec.

Posté par caillebotte à 18:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,