02 février 2014

Menu de la cantine

faim2

Semaine du 3 au 7 février 2014

LUNDI

Nem au poulet

Dos de cabillaud au curry

Flan de poireaux

Crêpe au Nutella

MARDI

Boulgour au surimi

Longe de porc rôtie

Chou braisé

Fromage

Pomme Gold'or

JEUDI

Concombres à la crème

Tajine de poulet aux petits navets *

Semoule

Yaourt vanille bio

VENDREDI

Soupe aux légumes

Chili con carne

Riz

Yaourt aux fruits

* La recette pour bientôt !

b721fb1b

Soleil de la Chandeleur annonce printemps, fleurs et bonheur.

Posté par caillebotte à 10:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :


01 février 2014

Parmentier aux deux patates et confit de porc

Pas de surprise, j'étais sûre d'avoir du succès avec ce parmentier et il en n'est pas resté une miette! C'est beaucoup de travail pour préparer ce plat pour 60 personnes, cuire et presser les deux patates séparément; j'ai triché en achetant le confit de porc tout prêt cette fois-ci, je n'ai pas eu le temps de le cuisiner comme je l'ai déjà fait (la recette ici).

C'est la seconde fois que je propose de la patate douce en purée à Ma P'tite Cantine, l'année dernière j'avais réalisé un parmentier avec du saumon (la recette ici) et il avait été bien apprécié aussi.

La patate douce, ça peut ressembler à de la carotte: Maëli (CE2) a eu bien du mal à faire la différence:

Maëli:  "Sandrine, j'ai pas de carottes" 

Sandrine: "il n'y a pas de carottes Maëli"

Maëli: "mais si, j'ai pas eu de carottes"

Sandrine: "demande à Michèle"

Maëli: "Michèle, j'ai pas eu de carottes"

Moi: "ce ne sont pas des carottes, c'est un autre légume"

Maëli: "mais Sandrine, j'ai pas de carottes dans mon assiette...."

Nous: "Grrrrrrrrrrrr............"

(Merci à Sandrine (la grande) pour m'avoir relaté de nouveau l'histoire dans ses moindres détails)

Pour 4 pers : 600g de confit de porc - 300g de pommes de terre- 300g de patates douces- 1 oignon- 20cl de lait- 2 cuillères à soupe de crème fraîche- 100g de pignon de pin (facultatif)- 100g de fromage râpé- sel et poivre.

Préparation et cuisson : 45 min

* Éplucher et couper les « patates » en morceaux ; les faire cuire séparément à l’eau bouillante salée pendant 15 min ; égoutter et réduire en purée (toujours séparément). Incorporer à chaque purée 10cl de lait et une cuillère à soupe de crème fraîche puis rectifier l’assaisonnement à votre goût.

* Éplucher et hacher l’oignon ; le faire rissoler dans une poêle avec le confit dans la graisse pendant 5 min ; effilocher le confit et ajouter les pignons de pin.

* Beurrer un plat allant au four ; étaler une couche de purée de pommes de terre, une de confit, une de purée de patates douces, une de confit et finir par une couche de purée de pommes de terre ; parsemer avec le fromage râpé et quelques noisettes de beurre et faire gratiner 10 min.

003 (1024x766)

Au final, je n'ai fait qu'une couche de chaque ingrédient. Pour une version plus festive, vous pouvez remplacer le confit de porc par 4 cuisses de confit de canard et l'emmental par du parmesan.

Posté par caillebotte à 16:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 janvier 2014

Cantine'Quiz

Les carottes (avec les choux) sont les légumes d'hiver par excellence. En ce moment, le choix est mince et elles se retrouvent souvent au menu de la cantine sous différentes préparations. Avec le boeuf aux carottes de lundi, j'ai trouvé mon sujet de quiz de la semaine.

Les enfants ont un peu séché sur la première expression, trois équipes sur cinq ont trouvé la bonne réponse et pour la seconde, beaucoup plus facile celle-là, pas de souci tout le monde a su ce qui signifiait "les carottes sont cuites".

Que signifie l’expression : « marcher à la carotte » ?

*  faire quelque chose contre une récompense

*  bien voir dans la nuit

Que signifie l’expression : « les carottes sont cuites » ?

*  tout va bien

tout va mal

 

diapoe831b456d2e61f5036c3ffa2f59ac61d

Cette expression a pour origine la locution «  carotte ou bâton ». L’âne raffole de carottes.  Pour le faire avancer, il y a deux moyens : soit on place une carotte devant son museau, soit on le frappe avec un bâton (d'où l'expression manier la carotte et le bâton). Pareillement certaines  personnes pour agir ont besoin qu’on leur promette une récompense, une carotte. 

i0062

L'expression, qui date vraisemblablement du XVIIIe siècle, était utilisée pour dire de quelqu'un qu'il n'en avait plus pour très longtemps, qu'il était sur le point de mourir. Or l'âme du malheureux étant partie, il ne restait plus que la viande. Quels légumes accompagnaient souvent la viande ? Des carottes ! cuites, évidemment !

Pour aller plus loin avec l'histoire de cette expression, il faut rappeler qu'elle a joué un rôle important pendant la Seconde Guerre mondiale. À cette époque, les habitants de la France occupée pouvaient garder l'espoir en écoutant Radio-Londres et l'émission "Les Français parlent aux Français" qui commençaient systématiquement par la diffusion de petites phrases étranges et saugrenues et qui étaient évidemment des messages codés.

Ainsi, le 5 juin 1944, cette fameuse expression est-elle prononcée, parmi d'autres, indiquant à chacun qu'il peut effectuer son rôle, pour ralentir l'ennemi et faciliter le débarquement.

132 Et je ne vous apprendrai rien de nouveau en vous encourageant à manger des carottes qui rendent si aimable, donnent les fesses roses et permettent de mieux voir la nuit.

gtcykbv1

Posté par caillebotte à 20:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 janvier 2014

Menu de la cantine

faim2

Semaine du 27 au 31 janvier 2014

LUNDI

Rillettes de sardines

Boeuf bio aux carottes

Yaourt nature

MARDI

Cornet à la Russe

Chipolata de dinde

Céréales gourmandes

Mousse au chocolat (la recette ici)

JEUDI

Demi-pamplemousse

Pâtes "tortis" aux crevettes (la recette ici)

Fromage

Pomme Gold'or

VENDREDI

Salade composée

(tomates-coeurs de palmier)

Parmentier aux deux patates et confit de porc *

Fromage blanc

* La recette pour bientôt !

1839136918

Bon dimanche ....

Posté par caillebotte à 11:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

25 janvier 2014

Galettes de lentilles corail aux petits légumes

Je sais que nous sommes encore dans la période des galettes mais celles-ci n'avaient pas de fèves comme l'espéraient pourtant la plupart des maternelles. Je me suis (encore) bien amusée pour préparer ces nombreuses galettes mais après une organisation minutée -dernière "tournée" cuite juste avant l'arrivée des maternelles dans la cantine- j'ai été récompensée: succès sur toute la ligne au moment du repas.

Ingrédients : pour une vingtaine de galettes : 100g de lentilles corail- 100g de julienne de légumes surgelés- 80g de farine- 20cl de lait- 20cl de bouillon de volaille- 1 œuf- 2 cuillères à soupe d’huile d’olive ou 20g de margarine- sel- poivre- curry.

Préparation et cuisson : 40 min

* Cuire les lentilles dans 20cl de bouillon en comptant 15 min de cuisson à partir de l’ébullition. Egoutter.

* Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle, y faire rissoler les légumes pendant 10 min.

* Dans un saladier, mélanger l’œuf entier, la farine et le lait ; saler et poivrer, ajouter une pincée de curry en poudre.

* Ajouter les lentilles et les légumes au contenu du saladier ; bien mélanger.

* Faire cuire les galettes (une cuillère à soupe du mélange) dans une poêle huilée (2 min de chaque côté).

* Déguster chaud en accompagnement d’une viande ou en plat principal le soir avec une salade verte.

008 (1024x768) 

005 (1024x768)

Pour plus de facilité, j'ai utilisé ma poêle à blinis mais vous pouvez évidemment les cuire dans une poêle "normale" et faire de plus grandes galettes.

Posté par caillebotte à 11:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 janvier 2014

Cantine'Quiz

ble2

C'est le blé au menu de lundi qui fait l'objet du quiz de cette semaine; il ne manque pas d'expressions se rapportant au blé: la signification de "être blond comme les blés" étant trop facile à trouver, j'en ai choisi deux autres. Quatre équipes sur cinq ont bien répondu aux deux questions. Ils sont trop forts!

Que signifie l’expression : « être fauché comme les blés » ?

*  être riche

*  être pauvre

Que signifie l’expression : « manger son blé en herbe » ?

*  faire des économies

dépenser son argent avant de l’avoir reçu

20_24920

"Être fauché comme les blés": cette expression pourrait dater du 17ème siècle à l'époque où les gens se promenaient encore avec des espèces sonnantes et trébuchantes dans des bourses pendues à la ceinture, le voleur 'fauchait' lorsqu'il coupait la bourse et l'emportait. On retrouve un lien avec deux des sens  de 'fauché' puisque celui à qui on a 'fauché' (volé) sa bourse est sans le sou (il est donc fauché). Il y a aussi l'image qui compare l'état du porte monnaie de la personne totalement démunie (il n'y reste rien) à celui du champ complètement fauché (il n'en reste rien).

legume55

Quant à l'expression "manger son blé en herbe", elle daterait du début du XVIème siècle et puise ses origines dans le domaine de l'agriculture. En effet, le blé n'a de valeur qu'arrivé à maturité sinon, il ne sert pratiquement à rien, il n'a aucune valeur ni financière, ni nutritive. Celui qui mange son blé en herbe dépense son revenu avant de l'avoir gagné.

7150136d

Posté par caillebotte à 17:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 janvier 2014

Inspiration...

94177091

Eh oui Ma P'tite Cantine, si petite soit-elle, inspire les plus grands! les cuisiniers(ères) du collège Littré de Bourges (18) ( lien ici) avec ses 650 élèves viennent piocher des idées sur ce blog.

Il y a quelques jours, j'ai reçu un message personnel de Monique, via "contacter l'auteur" de Ma P'tite Cantine; elle travaille au restaurant scolaire de cet établissement et a proposé la recette des Amanites Tue-Mouche (réalisée pendant la semaine du goût 2013) aux collégiens qui ont adoré; elles a juste remplacé la mayonnaise par des pointes de fromage ail et fines herbes; voilà ce que ça donne:

6236543-9318323

Si comme eux, vous êtes cuisinier(ère) de restaurant scolaire et que vous essayez une de mes recettes, n'hésitez pas à me contacter et me donner vos impressions.

c1987504

Posté par caillebotte à 14:06 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 janvier 2014

Menu de la cantine

faim2

Semaine du 20 au 24 janvier 2014

LUNDI

Carottes et céleri râpés

Steak de dinde

Blé

Fromage

Banane

MARDI

Velouté terre et mer (la recette ici)

Sauté de porc sauce aigre douce (la recette ici)

Riz Thaï bio

Yaourt nature

JEUDI

Salade de betteraves

Boeuf bio à la Dijonnaise

Galettes de lentilles corail aux petits légumes *

Flan au caramel

VENDREDI

Terrine de campagne "maison" (la recette ici)

Pavé de hoki au beurre citronné

Épinards sauce Mornay

Compote de pommes

* La recette pour bientôt !

hJWz4r8VRzy3YoAjK08lWieU_K0

Posté par caillebotte à 11:03 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

16 janvier 2014

Cantine'Quiz

Ah, les oignons! c'est fou la quantité que j'épluche dans une année de repas à Ma P'tite Cantine, je n'ose même pas compter...j'en mets partout; alors avec le poulet aux oignons au menu de mardi, le sujet du Quiz était tout trouvé pour cette semaine.

Pour la première expression, pas de soucis les enfants ne se sont pas laissés avoir mais pour la seconde, deux équipes sur cinq ont donné la mauvaise réponse.

i0069

Que signifie l’expression : « préparer aux petits oignons » ?

*  préparer un plat avec beaucoup de soin

*  préparer un plat qui doit cuire longtemps

    chatons-qui-dorment    Pingouins_et_Manchots_03_1024x768canesblanches4606   ylrm4649

 

 Que signifie l’expression : « en rang d’oignons » ?

*  être en rang deux par deux

*  être en rang sur une seule file    

L'expression "préparer ou cuire aux petits oignons" signifie donc préparer un plat avec beaucoup de soin; lorsque l'on prépare un plat avec soin, il arrive qu'on l'accommode avec des oignons de primeur, d'où « préparer un plat aux petits oignons ». De là, assez naturellement, et depuis le milieu du XIXe siècle, l'expression purement culinaire s'est répandue dans bien d'autres domaines. 

L'expression "en rang d'oignons" peut être interprétée dans son sens le plus propre en utilisant la métaphore du potager dont les oignons sont bien alignés. Une seconde explication nous dit que cette expression viendrait du XVIème siècle où à Blois lors des états généraux, il existait un maître de cérémonie qui avait pour rôle de placer les seigneurs et les députés selon le protocole de l'époque, en rang bien alignés. Or ce personnage était le baron d'Oignon (ou d'Ognon).

Maxence A. (CM1), un peu vexé de faire partie d'une des équipes ayant répondu "être en rang deux par deux" m'a sorti: "je croyais qu' être en rang sur une seule file c'était en file indienne?"; c'est vrai, c'est une expression qui a la même signification; alors voulant avoir le dernier mot, il me dit:"Et si on louche ??? on voit ceux qui sont sur un seule file, deux par deux non ?..."

bRWwdsCOlYx4kjs9PJluCZmRLZI

Merci encore Marie-Christine (son blog ici) pour cette jolie création.

Posté par caillebotte à 18:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 janvier 2014

Gratin de gnocchis à l'Italienne

C'est la toute première fois que je propose des gnocchis au  menu de Ma P'tite Cantine; la plupart des enfants ne connaissaient pas et étaient un peu méfiants, ils s'attendent à tout avec moi mais quand je leur ai expliqué que c'était fait avec des pommes de terre, ça a été tout de suite mieux!

Et autant vous l'avouer maintenant, je les ai achetés prêts à cuire; en effet, je me voyais mal m'atteler à préparer des gnocchis pour presque 60 personnes surtout un lundi avec les livraisons de début de semaine qui entament déjà bien ma matinée de cuisine.

Ingrédients : pour 6 pers : 1kg de pommes de terre- 250g de farine- 2 œufs-  500g de chair à saucisse- 50cl de coulis de tomates- 1 oignon- 1 gousse d’ail- 1l de bouillon  volaille- huile d’olive- sel- poivre- origan- parmesan ou gruyère râpé.

Préparation et cuisson : 45 min

* Préparer d’abord les gnocchis : éplucher, couper en morceaux et cuire les pommes de terre à l’eau bouillante salée pendant 20 min ; les réduire en purée ; incorporer les œufs et la farine etbien mélanger pour obtenir une purée homogène.

* Fariner le plan de travail : avec la pâte former des petits boudins puis couper chaque boudin en morceaux d’environ 2 cm.

* Faire cuire les gnocchis dans le bouillon de légumes bien chauds ; quand les gnocchis remontent, c’est qu’ils sont cuits ; égoutter et réserver.

* Préparer la farce : éplucher et hacher l’oignon et l’ail ; faire chauffer l’huile d’olive (2 cuillères à soupe) dans une sauteuse, y faire dorer l’oignon et l’ail, ajouter la chair à saucisse, l’origan (1 cuillère à soupe) et le coulis de tomates ; saler, poivrer, laisser mijoter 10 min.

* Disposer les gnocchis dans un plat allant au four ; répartir le contenu de la sauteuse et parsemer de fromage râpé. Faire gratiner au four pendant 10 min.

007 (1024x768)

Benjamin B. (MS) a prétendu que ça sentait la pizza en entrant dans la cantine! il n'avait pas tout à fait tort:

coulis de tomates + origan + fromage râpé = odeur de pizza

Posté par caillebotte à 20:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,