Même après deux semaines de vacances, les enfants n'oublient pas mes traditionnelles questions et c'était mardi car aujourd'hui, la classe de cycle 3 était de sortie à la découverte du collège.

Le sujet du quiz, c'était la Franche-Comté puisque c'était la région concernée par la recette de la semaine; une seule équipe a trouvé les deux bonnes réponses à mes questions. Il y avait des réponses avec "Espagne" et "Fromages" ou bien "Suisse" et "Céréales" ou encore "Espagne" et "Céréales". Personne n'a opté pour l'Italie et les pommes.

La Franche-Comté est une région de France qui se trouve tout près de :

*  la Suisse

*  l’Italie

*  l’Espagne

C’est une région de production de :

*  céréales

*  pommes

*  fromages

HL2448934

 La Franche-Comté est une ancienne région administrative de l'est de la France près de la Suisse, région regroupée maintenant avec la Bourgogne.

Le nom de la région vient de l'expression franche comté de Bourgogne, comté pouvant être du féminin en ancien français. Le nom de Franche-Comté n'apparut officiellement qu'en 1478; auparavant, on parlait du comté de Bourgogne. La tradition rapporte que le comte de Bourgogne Renaud III (1126-1148) aurait refusé de prêter l’hommage à l’empereur germanique Conrad III (1093-1152), ce qui lui aurait valu le surnom de « Franc-Comte », lequel serait peut-être à l’origine du nom Franche-Comté.

Fromages-de-Franche-Comte

C'est une région très riche, gastronomiquement parlant. Tout d'abord par ses fromages: le Comté, le Mont d'Or, le bleu de Gex, le Morbier, la Cancoillotte (les quatre premiers étant des AOC), par ses vins: c'est la seule région viticole du monde à produire cinq sortes de vins bien distinctes : les rouges, les blancs, les rosés, les jaunes et les vins de paille, par ses charcuteries: la saucisse de Morteau ou celle de Montbéliard, le Brési, le Jésus de Morteau, le jambon de Luxeuil et par ses spécialités comme le coq au vin jaune, la poularde aux morilles, la potée Comtoise...

Le Morbier, fromage qui nous intéressait cette semaine, est un fromage de lait cru de vache, fabriqué dans le massif du Jura et qui tient son nom du bourg de Morbier. Au 19ème siècle, lorsqu'il restait du lait après la préparation du « noble » comté mais pas suffisamment pour en confectionner un autre, les fermiers du pays de Morbier réservaient le restant de caillé dans une cuve en le recouvrant d'une fine couche de suie récupérée en passant les mains sur la paroi du chaudron et ayant pour fonction de le protéger des insectes. Le lendemain, après la préparation des comtés, le reste de la traite venait recouvrir la première épaisseur. Les fermiers réservaient le fromage ainsi obtenu pour leur propre consommation. De nos jours, la fine couche de cendre à la saveur douce et fruitée qui le caractérise n'a plus qu'un rôle décoratif en souvenir de cette vieille pratique.

fromages