10 avril 2014

Cantine'Quiz

ordralfabetix    ielosubmarine

Du poisson, il y en a généralement une fois par semaine à la cantine et contrairement à ce que pensent certains petits, ce n'est pas moi qui le pêche ! ce mardi, c'était donc "jour du poisson" et "jour des questions" comme disent Sandrine (la grande) et les enfants; du coup, ils se dépêchent pour pouvoir répondre tranquillement au fameux questionnaire et écouter mes explications. J'ai donc choisi deux expressions avec le mot poisson; à la première, tout le monde a trouvé mais à la deuxième, deux équipes seulement ont bien répondu.

Que signifie l’expression « finir en queue de poisson » ?

*  finir d’une belle manière

se terminer brutalement, d'une manière décevante

Que signifie l’expression « noyer le poisson» ?

*  embrouiller, embobiner quelqu’un

*  expliquer, démêler un problème, une énigme

1270079

L'expression "finir en queue de poisson" fait référence à un marin qui après plusieurs mois de navigation en solitaire aurait aperçu une magnifique jeune femme sur le rivage. Il s'empressa de plonger pour la rejoindre mais découvrit avec déception une queue de poisson, c'était une sirène. En 1833, Balzac l'a remise au goût du jour dans "Ferragus, chef des dévorants" : "Quelques rues (de Paris), ainsi que la rue Montmartre, ont une belle tête et finissent en queue de poisson".

A ne pas confondre avec "faire une queue de poisson" (lorsque vous êtes au volant d'une voiture et que vous voulez essayer d'envoyer un cycliste dans le décor) qui est une comparaison avec le mouvement ondoyant de l'animal qui nage.

100-poissons2

Le sens du verbe 'noyer' est très clair : il permet de provoquer l'asphyxie d'un être vivant en le plongeant dans un liquide.
Et pourtant, si vous essayez de noyer un poisson en lui enfonçant la tête dans l'eau, vous vous fatiguerez certainement avant lui.
Cette expression est donc plutôt bizarre.

Si l'expression "noyer le poisson" avec son sens actuel, créer la confusion, embrouiller les choses date des années 1930, dès la fin du 19ème siècle, les pêcheurs l'utilisaient pour décrire la manoeuvre qui consiste, une fois le poisson ferré, à le faire alternativement sortir et rentrer dans l'eau de manière à l'épuiser pour qu'il finisse par ne plus opposer de résistance.

3FkEI5SrftXvcJCCumrMJ3Up-ww

Posté par caillebotte à 18:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]