BeurreR

Voilà encore un ingrédient que j'utilise presque tous les jours à Ma P'tite Cantine! traditionnellement, le beurre -demi sel évidemment- fait partie intégrante de notre cuisine régionale; il est peut être moins consommé maintenant qu'il y a une cinquantaine d'années; on lui préfère des "similis" beurres ou matières grasses à tartiner soit disant moins riches et meilleurs pour la santé...à voir....le beurre n'est pas mauvais à condition d'en manger raisonnablement.

De retour des vacances, les enfants sont en pleine forme et ont presque tous bien répondu aux deux questions.

Que signifie l’expression « vouloir le beurre et l’argent du beurre » ?

*  tout garder pour soi

*  partager ce que l’on a

Que signifie l’expression « compter pour du beurre » ?

*  être sans importance

*  être très utile

1279028802pme3k0

"Vouloir le beurre et l'argent du beurre" (et même quelquefois en plus le sourire de la crémière...) signifie donc tout vouloir, sans contrepartie ou vouloir tout gagner sans en laisser aux autres. En Angleterre et aux Etats-Unis, on dit "vouloir à la fois garder son gâteau et le manger", en Grèce "on veut la tarte intacte et le chien rassasié", au Liban "manger l'oeuf et sa coquille", etc, etc...

Deux exemples bien concrets: les gens veulent une bonne couverture mobile mais pas d'antenne près de chez eux et les célébrités exigent d'avoir une vie privée et s'affichent partout sous le nez des photographes et des paparazzis.

Quant à l'expression "compter pour du beurre", elle signifie  ne pas être pris en considération, être méprisé, ête sans importance. Bizarrement, le beurre est habituellement associé à une image d'abondance et de richesse: "faire son beurre" ou "mettre du beurre dans les épinards"; une autre expression datant du 19ème siècle précise que "vendre du beurre" c'était "être ignoré, délaissé dans une société". D'ailleurs, à cette époque, les jeunes filles qui "vendaient du beurre" dans les bals étaient celles qui n'y dansaient pas, faute de cavalier.

9d52e5ce